Environnement

Flux rss Environnement

  • 15 January 2018 16:15:06: Aliapur, la seconde vie des pneus - Environnement | Lecteur RSS
    Quel est le point commun entre une piste d’athlétisme, un mur anti-éboulement et une digue de protection contre la montée des eaux ? Ce sont trois exemples de débouchés pour le recyclage des dizaines de millions de pneumatiques de véhicules qui sont remplacés ou arrivent en fin de vie, chaque année en France. <br/><br/>3 questions à Hervé Domas, Directeur général d'Aliapur.
  • 15 January 2018 05:15:28: Baromètre 2018 des grandes entreprises: une belle année à ne pas gâcher - Environnement | Lecteur RSS
    De grandes entreprises françaises qui considèrent que l’environnement mondial n’a jamais été aussi porteur et placent en la France des espoirs jamais vus depuis la création, il y a 11 ans, de notre baromètre des Grandes Entreprises, réalisé par l’Observatoire BFM Business et Eurogroup Consulting avec L’Express.
  • 12 January 2018 20:41:23: Barça : les premiers mots de Yerry Mina - Environnement | Lecteur RSS
    Transféré au FC Barcelone jeudi en provenance de Palmeiras pour plus de 11 millions d'euros, Yerry Mina découvre son nouvel environnement. Le défenseur central colombien qui a passé la traditionnelle (...)
  • 12 January 2018 18:11:52: L'interdiction de la reproduction des dauphins au Conseil d'Etat - Environnement | Lecteur RSS
    L'arrêté interdisant la reproduction des dauphins et des orques en captivité sera-t-il annulé, comme le souhaitent trois parcs marins dont Marineland à Antibes? Le Conseil d'Etat a examiné aujourd'hui ce texte signé en mai par l'ex-ministre de l'Environnement Ségolène Royal.Selon cet arrêté paru le 6 mai au Journal officiel, "la reproduction des orques et des dauphins actuellement détenus en France est désormais interdite". A terme, cela marque l'arrêt de la captivité de ces cétacés, avec l'objectif de "supprimer la souffrance animale". Le texte avait été modifié, durci, au dernier moment: une version précédente se contentait de prévoir un "contrôle étroit de la reproduction des dauphins", en fonction de "la configuration et la taille des bassins".» LIRE AUSSI : Parcs aquatiques : l'interdiction de la reproduction des cétacés maintenueMarineland, le Parc Astérix et le parc Planète sauvage de Port-Saint-Père en Loire-Atlantique ont saisi la plus haute juridiction administrative. Le rapporteur public du Conseil d'Etat - qui dit le droit et dont les avis sont généralement suivis - a demandé l'annulation de l'arrêté, soulignant ce changement inattendu dans le texte. Il a mis en avant "l'absence de consultation", en particulier du public, sur l'arrêté. "La consultation a eu lieu sur un texte d'une nature différente".Pour Louis Boré, l'avocat de l'Association pour la protection des animaux sauvages et de C'est assez, l'arrêté tel qu'il a été publié "tire la conséquence des avis rendus au cours de la consultation". "La ministre est allée jusqu'au bout de la logique et a interdit la détention à terme des cétacés", a plaidé l'avocat. L'entourage de Ségolène Royal avait expliqué en mai à l'AFP que celle-ci avait "souhaité être plus radicale". La ministre a notamment "appris que certains animaux étaient drogués et a voulu aller plus loin".Selon Arielle Moreau, l'avocate de l'association One voice, Ségolène Royal a "suivi les recommandations du Conseil national de la protection de la nature et les avis du public". "Le rapporteur public n'a pas parlé de la souffrance des dauphins et du fait que ces conditions de détention ne sont pas adaptées", a-t-elle regretté auprès de l'AFP.Pour l'avocat de Marineland, Emmanuel Piwnica, l'arrêt conduirait "à une fermeture à terme des delphinariums". Il a dénoncé "une campagne de désinformation": "les dauphins et les orques dans les parcs aquatiques sont aujourd'hui bien traités. Leur durée de vie est supérieure à celle des animaux dans la nature". Les critiques se sont multipliées ces dernières années contre l'exploitation d'orques et de dauphins dans les parcs aquatiques, comme le Marineland d'Antibes, le plus grand parc d'attractions marin d'Europe.Le texte du 6 mai prévoit également l'interdiction de l'utilisation de produits chlorés et une augmentation d'au moins 150% de la surface des bassins afin de permettre aux animaux de se soustraire à la proximité des visiteurs et à celle des autres animaux. Ces travaux doivent être réalisés dans un délai de trois ans. Le 1er août, le Conseil d'Etat, saisi en référé (une procédure d'urgence) par les trois parcs avait maintenu l'interdiction de la reproduction des cétacés en captivité. Le juge des référés avait en revanche décidé de suspendre l'application des mesures qui interdisent "l'utilisation des produits chlorés".LIRE AUSSI :» Dauphins en captivité: le combat continue entre Marineland et les associations» À terme, la captivité des dauphins et des orques sera interdite en France » La célèbre «orque tueuse» Tilikum est morte 
  • 12 January 2018 14:34:22: Congrès PS : La Gontrie soutient Carvounas - Environnement | Lecteur RSS
    La sénatrice socialiste de Paris Marie-Pierre de La Gontrie a décidé vendredi de soutenir Luc Carvounas pour le poste de premier secrétaire du PS. Alors qu’aucune femme n’est pour l’heure candidate, Marie-Pierre de La Gontrie estime que le député du Val-de-Marne est plus féministe que les trois autres candidats. «Stéphane Le Foll et Olivier Faure, quand l’occasion s’est présentée, le féminisme n’a pas été un sujet pour eux», explique-t-elle au Figaro, référence à sa volonté, en 2015, d’être la candidate du PS pour les élections régionales en Île-de-France. Luc Carvounas avait pris position pour l’élue parisienne et non pour Claude Bartolone. «Je connais le féminisme de mes camarades. Il y en a qui le sont plus que d’autres», affirme aujourd’hui Marie-Pierre de La Gontrie.Son soutien à Luc Carvounas repose aussi sur une appréciation «stratégique». Le député défend l’idée d’une alliance «arc-en-ciel» entre les socialistes, les écologistes et les communistes lors des élections locales. «C’est ma culture», observe La Gontrie.» LIRE AUSSI : Congrès du PS : la semaine où les candidatures se sont multipliéesElle évoque aussi le choix d’Olivier Faure, aujourd’hui président du groupe PS à l’Assemblée nationale, de voter en faveur de la dernière loi antiterroriste, en octobre dernier, alors que Luc Carvounas s’était lui abstenu. «Olivier Faure dénonce la politique de droite du gouvernement, ça ne l’a pas empêché de voter la loi antiterroriste. Sur les libertés individuelles, je suis plus proche de Luc Carvounas», plaide la sénatrice de Paris.Idem sur les questions environnementales où Olivier Faure, qui est par ailleurs député de Seine-et-Marne, s’est montré peu favorable à la politique volontariste de la maire de Paris Anne Hidalgo contre les voitures diesel. «La décision radicale que tu suggères créera transitoirement une véritable ségrégation spatiale», avait écrit le député à l’édile parisienne, dans une lettre de 2015. Ce qui fait dire à Marie-Pierre de La Gontrie que «Olivier Faure n’est pas un grand défenseur de l’environnement».
  • 12 January 2018 09:26:55: VIDÉO. Oléoducs, forage et chasse aux ours... Trump, "sensible à l'environnement"? - Environnement | Lecteur RSS
    Donald Trump a annoncé mercredi un possible retour des États-Unis dans l'accord de Paris, un comble au vu de ses dernières décisions.
  • 11 January 2018 18:33:06: La France mise aussi sur le gaz naturel - Environnement | Lecteur RSS
    Non, il n’y a pas que l’électrique dans la vie de la mobilité. Une récente étude d’experts a fait état d’un scepticisme bien ancré parmi les décideurs du monde automobile d’une orientation vers l’électrification des véhicules qui ressemble à une marche forcée cadencée au pas. Un rythme donné par des pouvoirs publics qui, néanmoins, ne négligent pas d’autres sources d’énergie. La preuve avec L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) qui récompense huit projets développés par des collectivités et des entreprises. Ils bénéficieront d'un financement public et ils misent sur le développement des véhicules roulant au gaz naturel.
  • 11 January 2018 16:20:41: Quel avenir pour la mer et le littoral ? - Environnement | Lecteur RSS
    Du 26 janvier au 25 mars 2018, les citoyens sont invités à s’informer et s’exprimer sur la vision d'avenir proposée pour les quatre façades maritimes de l’Hexagone : Manche est - mer du Nord, Nord Atlantique - Manche ouest, Sud Atlantique et Méditerranée.
  • 11 January 2018 13:00:05: Structuration de la filière GNV pour le transport de marchandises : 8 lauréats #PIA - Environnement | Lecteur RSS
    Un dispositif de soutien pour structurer la filière française de mobilité GNV L’objectif de l’appel à projets « Solutions intégrées de mobilité GNV », lancé par l’Etat et l’ADEME en juillet 2016 dans le cadre de l’action « Démonstrateurs de la transition écologique et énergétique » du Programme d’investissements d’avenir (PIA), est de faire émerger des offres innovantes de […]
  • 11 January 2018 10:05:35: #MonProjetpourlaPlanète – 3 questions à… Anne Varet - Environnement | Lecteur RSS
    Tous les mois, un expert de l’ADEME décrypte un sujet moteur de la transition énergétique et écologique. Ce mois-ci, Anne Varet, Directrice recherche et prospective de l’ADEME, revient sur « Mon projet pour la planète ».   Qui peut proposer son projet sur la plateforme « Mon projet pour la planète » ? L’idée de cet appel à initiatives est […]

Tous les flux Environnement