Environnement

Flux rss Environnement

  • 22 September 2017 20:53:41: Incendies aux Canaries: un cadavre découvert - Environnement | Lecteur RSS
    Un corps calciné a été découvert sur l'île espagnole de Grande Canarie affecté par des feux de forêt, à proximité de la maison d'une Suédoise qui serait "morte en voulant protéger ses animaux", ont annoncé les pompiers.Selon les médias locaux, cette femme de 60 ans avait averti mercredi après-midi ses voisins que le feu s'approchait de sa maison et qu'elle tentait de mettre ses brebis à l'abri, à La Vega de San Mateo (7.600 habitants).Sur leur compte Twitter officiel, les pompiers de Grande Canarie ont écrit : "Grand malheur après l'incendie forestier. Nous sommes absolument désolés. Karen est morte dans l'incendie pour protéger ses animaux".De son côté, une porte-parole des services d'urgence de l'île a expliqué à l'AFP que le corps calciné avait été retrouvé "dans la zone voisine de la maison où vivait la femme dont la disparition avait été signalée" et qu'il fallait encore "réaliser une autopsie pour l'identifier".La mairie de San Mateo a décrété trois jours de deuil officiel et suspendu toutes les fêtes prévues, peut-on lire sur son site internet.Le feu, à présent "stabilisé", s'était déclaré mercredi dans une zone montagneuse de cette île des Canaries, face aux côtes africaines.L'incendie s'est propagé sur 2.700 hectares, ont annoncé les autorités locales, et a entraîné l'évacuation de centaines de personnes.Selon un comptage arrêté au 10 septembre, les feux de forêt ont touché près de 100.000 hectares en Espagne depuis le début de l'année. Il s'agit de la superficie la plus vaste depuis 2012, d'après les chiffres du ministère de l'Environnement.LIRE AUSSI :» Les incendies aux Canaries sont ''sous contrôle''
  • 22 September 2017 19:05:01: Argentine: la fumigation aérienne en procès - Environnement | Lecteur RSS
    Un procès inhabituel a débuté cette semaine en Argentine : celui des responsables de la fumigation aérienne d'une école rurale située à proximité de cultures de riz, qui a causé des malaises aux élèves et à leur maîtresse. Les faits sont survenus le 4 décembre 2014 dans le village de Colonia Santa Anita, dans la province d'Entre Rios, une province agricole voisine de l'Uruguay.Quelques minutes après la fumigation, l'enseignante de l'école rurale 44 Mariela Leiva affirme qu'elle et cinq enfants ont été pris de vomissements, de vertiges, de douleurs d'estomac et d'irritation des muqueuses. Le patron de l'entreprise chargée de la fumigation, le propriétaire du champ et le pilote de l'avion sont jugés pour blessures volontaires et pollution de l'environnement par le tribunal de Concepcion del Uruguay, une ville située à 300 km au nord de Buenos Aires.Sous le slogan "Arrêtez la fumigation des écoles !", le syndicat des enseignants s'est mobilisé pour dénoncer une pratique largement répandu en Argentine, où les réglementations sont peu appliquées. A l'audience, la maîtresse a déclaré qu'aucune des règles de prévention n'avait été respectées. "Les 100 mètres de sécurité n'ont pas été respectés, ils n'ont pas prévenu l'école avant la fumigation, il n'y avait pas d'ingénieur agronome pour superviser l'activité", a-t-elle regretté.Dans un communiqué, les organisations patronales agricoles se sont dit "préoccupées" par un tel procès et ont souligné "la nécessité que des éléments techniques viennent démontrer la réalité des accusations formulées par l'enseignante", estimant qu'il y avait eu "un contrôle professionnel"."S'il est prouvé qu'un producteur n'a pas respecté la loi, il doit être sanctionné, mais nous demandons que la justice le fasse de manière technique et pas en fonction de l'humeur sociale", a dit le président de la Fédération agricole d'Entre Rios, Elvio Guia. Ironie de l'histoire, le propriétaire du champ a été dans son enfance un élève de l'école. "C'est incroyable le niveau d'impunité", s'est indignée la maîtresse. En Argentine, l'usage de pesticides et d'insecticides interdits en Europe est fréquent dans les cultures, qui sont le plus souvent OGM.
  • 22 September 2017 12:56:51: Un couple condamné pour utilisation de pesticides interdits - Environnement | Lecteur RSS
    Le propriétaire russe d'un château et son épouse ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende pour avoir fait procéder à des épandages de pesticides interdits sur leur propriété à Yvrac (Gironde), selon une source judiciaire.Dmitry Strokin et sont épouse étaient jugés hier pour "détention et utilisation de produits sans autorisation" dans le parc de la propriété qu'ils avaient acquise en 2011 à Yvrac, à une vingtaine de kilomètres de Bordeaux, ainsi que pour "infraction aux conditions d'utilisation" de ces substances.Le maire d'Yvrac, celui de la commune voisine de Montussan, trois riverains, ainsi que l'association de défense de l'environnement Sepanso étaient parties civiles dans ce dossier. Les produits avaient été saisis après qu'un ancien régisseur de l'exploitation, avait donné l'alerte. Au total, 87 échantillons de produits, tous interdits, avaient été retrouvés, selon Me François Ruffié, avocat des parties civiles.Les deux époux, qui n'étaient pas à l'audience et n'étaient pas défendus, ont été chacun condamnés à trois mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende. La société GT-Trans, dont l'épouse de Dmitry Strokin est la gérante, a été condamnée à 30.000 euros d'amende. Les parties civiles ont obtenu un total de 17.000 euros de dommages et intérêts, a précisé Me Ruffié.En 2012, le propriétaire russe avait déjà suscité de vives protestations en détruisant la chartreuse du XVIIIe siècle présente sur le domaine, avant de décider de la reconstruire. Parallèlement, une autre enquête est en cours concernant les conditions de détachement d'ouvriers polonais sur la propriété. Le maire de Montussan a également déposé plainte pour "vol et dégradation de bien public" après la destruction d'un lampadaire de la commune, remplacé par le propriétaire russe qui ne le trouvait pas à sa convenance.LIRE AUSSI :» Perturbateurs endocriniens : l’Europe avance timidement» Des pesticides dans les roses de la Saint-Valentin
  • 21 September 2017 15:02:13: Un "collectif de maires" s'oppose au Ceta - Environnement | Lecteur RSS
    Un "collectif de maires" socialistes, écologistes et communiste demande dans une tribune publiée jeudi sur le site de Libération que le gouvernement refuse l'application provisoire du traité de libre-échange UE-Canada, et rouvre les négociations sur le texte. "Après le feu vert donné par le Conseil et le Parlement européens, le Ceta doit faire l'objet dès ce jeudi d'une application +provisoire+ en attendant les ratifications nationales. Il y a donc urgence pour exiger la réouverture des négociations sur le texte", écrivent ces maires. "Emmanuel Macron s'y était engagé pendant la campagne en fonction des conclusions de la commission d'évaluation.Le gouvernement prétend aujourd'hui qu'il ne peut plus rien faire: nous l'exhortons à respecter cette promesse en refusant l'application provisoire du Ceta, au nom notamment du respect de l'accord de Paris sur le climat", poursuivent-ils. La tribune est signée notamment par le maire de Grenoble Eric Piolle (EELV), le maire de Bourg-en-Bresse et trésorier du PS Jean-François Debat, le maire PS d'Issoudun (Indre) et vice-président de l'Association des maires de France André Laignel, le maire PCF de Stains (Seine-Saint-Denis) Azzédine Taïbi. Les signataires affirment que "rien qu'en France, plus de 800 collectivités locales ont (...) adopté des délibérations pour exprimer leurs inquiétudes" face aux accords Tafta et Ceta.Le président de la République avait annoncé le 1er mai, entre les deux tours de la présidentielle, son souhait d'installer "une commission de scientifiques" pour évaluer les conséquences environnementales et en matière de santé de l'accord et "faire modifier le texte" si besoin. Les experts, qui ont remis leur rapport à Edouard Philippe le 8 septembre, y regrettent un "manque d'ambition" du traité, qui sera selon eux "légèrement défavorable" pour le climat. Le rapport indique également que "la capacité des États à réglementer dans le domaine de l'environnement et de la santé est préservée par principe" mais souligne que faute de mention explicite du principe de précaution, une "incertitude" existe sur une possible contestation par le Canada. Le gouvernement a confirmé la semaine dernière que l'essentiel du Ceta entrerait bien en vigueur comme prévu le 21 septembre, tout en reprenant à son compte des critiques émises par la commission.LIRE AUSSI: Le CETA entre provisoirement en applicationCETA: le Conseil constitutionnel valide le traité commercial UE-Canada
  • 21 September 2017 09:40:29: Lisbonne, prix 2016 de la semaine européenne de la mobilité - Environnement | Lecteur RSS
    La ville de Lisbonne, lauréate de la semaine européenne de la mobilité 2016, a mis en place de nombreuses solutions de déplacements durables et respectueux de l’environnement favorisant l’accessibilité. La capitale portugaise a présenté un programme d'activités très ambitieux lors de l’édition précédente en proposant une « ville pour tous » à long terme.
  • 20 September 2017 14:28:47: Deux ans d’action pour les objectifs de développement durable - Environnement | Lecteur RSS
    Lundi 25 septembre 2017, le ministère fêtera les deux ans de l’adoption par l’ONU de l’Agenda 2030 et des Objectifs de développement durable. Partout en France, leur mise en œuvre se poursuit.
  • 20 September 2017 14:05:34: #QualitéAir #Agriculture – 10 lauréats de l’appel à projet Agr’Air 2017 - Environnement | Lecteur RSS
    L’ADEME et le ministère en charge de l’environnement, en collaboration avec le ministère en charge de l’agriculture, annoncent ce jour les 10 projets lauréats de l’appel à projets Agr’air « Mobiliser et agir collectivement pour réduire les émissions de polluants atmosphériques du secteur agricole » lancé en 2016. Comme l’ensemble des secteurs d’activité (domestiques, industriels, transports, etc.), […]
  • 20 September 2017 08:14:17: Journée nationale de la qualité de l'air : mobilisons-nous ! - Environnement | Lecteur RSS
    L’édition 2017 de la journée consacrée à la qualité de l’air se déroule le 20 septembre dans toute la France. Sensibiliser les citoyens à l’importance de respirer un air de bonne qualité, telle est l’ambition de cette journée. L’air que l’on respire à l’extérieur comme à l’intérieur des bâtiments, est un enjeu sanitaire, environnemental et économique majeur.
  • 19 September 2017 16:49:28: Les Franciliens invités à parrainer des arbres pour les protéger - Environnement | Lecteur RSS
    Paris - Les Franciliens vont être invités à parrainer des arbres "remarquables", un projet destiné à leur sauvegarde dans le cadre plus global d'un plan de protection de l'environnement en Ile-de-France, a annoncé mardi à la presse Valérie Pécresse, présidente Les Républicains de la Région.
  • 19 September 2017 16:03:39: Quatre mesures écologiques et solidaires pour les Français - Environnement | Lecteur RSS
    Avec le Plan Climat, la France s’est engagée à rendre la mobilité propre accessible à tous et à éradiquer la précarité énergétique. Pour y parvenir, Nicolas Hulot présente le paquet « solidarité climatique ». Prime à la conversion de véhicules, chèque énergie, crédit d’impôt pour la transition énergétique et changement des chaudières au fioul : ces quatre mesures concrètes visent à améliorer le quotidien des Français.

Tous les flux Environnement